Ding ding ding ! Dong aussi ! Les cloches arrivent à grands pas. Les entendez-vous ? J’vous jure, elles trépignent d’impatience à l’idée de venir fleurir ou chocolater vos jardins, vos balcons, vos salons. Sentez vous cette bonne et délicieuse odeur de fèves de cacao, ce délire chocolaté qui envahit les devantures de vos pâtissiers/chocolatiers préférés. Ding ding ding ! Dong aussi ! En ce mois d’avril, le chocolat est roi lorsque Pâques surgit devant nos gourmands minois.

Je suis sûre que vous devez vous attelez à la recherche du menu parfait pour le week-end de Pâques. Qui de l’agneau, des légumes primeurs, des oeufs, du chocolat pour ravir les papilles des petits et des grands.

Je vais ici vous parler de chocolat. Etonnant nan ?! Du chocolat noir pour un côté brut additionné de chocolat au lait pour une note de douceur. Que de belles promesses. C’est parce-que nous étions invités à déjeuner chez des amis et que j’ai lancé le fameux “J’amène le dessert !” que s’est posée la question de “Je fais quoi ?” . Sortie des desserts à base de citron et de framboise dont mon amie Mme E. raffole, j’avais une irrépressible envie de … chocolat ! Quoi de mieux qu’un classique qui a fait ses preuves. Du craquant, du croquant, du gourmand (AAAAAHHHHHHHHHH !!!! Cyril Lignac sors de ce corps !!!!!!). Vous devinez (enfin surtout si vous avez une mémoire de poisson rouge et que vous avez zappé le titre du post hein gniaf gniaf !) ? Je parle bien sûr de la tarte au chocolat.

Une belle tarte au chocolat avec une pâte sucrée, une ganache alliant force et douceur à la fois. En voilà une succulente promesse de gourmandise. Et quoi de mieux que de prendre THE recette de tarte au chocolat par le Pape de la Pâtisserie, j’ai nommé Philippe Conticini !!!! Que tout le monde se prosterne et acclame Philippe Conticini !!!! Rendons grâce à ce génie de la gourmandise qui sait combien nous faire baver devant ses nouvelles créations soit à chacun de ses passages télé soit par le biais de ses livres.

C’est justement par le biais de son livre “Sensations” que j’ai trouvé cette fameuse recette de tarte au chocolat. Un pur équilibre pour lequel j’ai voulu apporter ma petite touche personnelle: du caramel au beurre salé !

Bah ouais, en ce moment, je fais une fixette sur le caramel au beurre salé. J’en fais presque tout le temps. Surtout avec du riz au lait. Faudra que je vous en parle de ce riz au lait avec du caramel au beurre salé.

Cela nous donne donc: une pâte, du caramel, du chocolat. Pas mal comme programme nan ?! De quoi nous faire voir le soleil et profiter de nos amis et de tous ceux qui nous sont chers.

Je vous présente donc: La tarte au chocolat selon Philippe Conticini avec son caramel au beurre salé

DSC01031

Il vous faudra pour une tarte de 20 cm de diamètre (je reprends la recette mot pour mot de celle tirée du livre “Sensations”)

Pour la pâte sucrée

230 grammes de farine

140 grammes de beurre

1 oeuf entier

1 jaune d’oeuf

90 grammes de sucre glace

40 grammes de poudre d’amande

4 pincées de sel fin

Les zestes d’un citron

1/2 gousse de vanille

Pour la ganache au chocolat (j’ai pris la liberté de ne pas mettre l’oeuf pour que la ganache prenne simplement au frigo)

170 grammes de chocolat noir 70%

30 grammes de chocolat au lait 40%

150 grammes de lait demi-écrémé

150 grammes de crème liquide

Pour le caramel au beurre salé

180 grammes de sucre semoule

80 grammes de beurre demi-sel

10 cl de crème liquide

QS de fleur de sel

DSC01029

 

Et comment qu’on fait ?

Pour la pâte sucrée (à faire la veille)

“Dans le plat d’un robot, pétrir, à vitesse  lente, le beurre pommade (sorti du réfrigérateur 1h30 avant) à l’aide d’une feuille (batteur plat du robot), puis le crémer en incorporant le sucre glace, de manière à obtenir une texture crémeuse.

Ajouter les zestes du citron, puis la poudre d’amande. Fouetter de nouveau, en veillant à bien racler les parois du bol pour bien ramener la pâte vers le centre de la cuve.

Ajouter alors l’oeuf, le jaune d’oeuf, la vanille réduite en poudre, puis la farine (en deux ou trois fois) et le sel préalablement mélangés.

Terminer la pâte en la déposant sur le plan de travail, en la frasant (l’écrasant) avec la paume de la main en deux ou trois ultimes mouvements.

Couvrir avec du film alimentaire, puis mettre le tout au réfrigérateur pendant 3 ou 4 heures afin que se développent tous les arômes”.

DSC01037

 

Préparer le caramel au beurre salé la veille (la recette est ici)

Dans une casserole et feu moyen ou vif (si vous possédez une casserole à fond épais), verser le sucre semoule (le caramel doit être préparé à sec, vous ne devez donc pas ajouter d’eau).

Le sucre va peu à peu se liquéfier et un mélange caramélisé va se former, bien remuer pour obtenir un caramel bien homogène.

Rajouter la crème fraîche petit à petit et une pointe de fleur de sel puis bien mélanger.

Verser le caramel dans un saladier : ajouter le beurre coupé en morceaux progressivement en mélangeant bien à chaque fois.

Quand le caramel au beurre salé est bien lisse, le verser et le conserver dans un pot à confiture.

DSC01030

Passer à l’élaboration de la tarte au chocolat et caramel beurre salé proprement dite le jour même.

Sortir la pâte sucrée du réfrigérateur. A l’aide d’un rouleau à pâtisserie, étaler la pâte sur environ 5 mm d’épaisseur, puis, sans attendre, la placer sur un cercle à tarte légèrement beurré, en épousant bien et délicatement les bords à l’aide du pouce et de l’index. Mettre le tout au réfrigérateur pendant 1h.

Déposer en surface, une feuille de papier sulfurisé, en garnir le fond de gros haricots ou de plombs alimentaires, puis faire cuire le fond de tarte à 170°C pendant environ 35 minutes jusqu’à ce que le fond de tarte soit doré et cuit.

Sortir du four et réserver pour refroidissement.

Dans une casserole, porter à ébullition le lait et la crème.

Dans un saladier, verser en deux fois, le lait et la crème bouillants sur les deux chocolats préalablement hachés finement au couteau. Quand le chocolat est entièrement fondu, réserver.

Une fois le fond de tarte refroidi, verser un fond de caramel au beurre salé à l’aide d’une cuillère afin de napper la tarte.

Verser ensuite délicatement la ganache aux deux chocolats sur ce caramel au beurre salé.

Mettre la tarte au chocolat et caramel au beurre salé au réfrigérateur pendant au moins 3 heures, le temps que la ganache prenne.

Et voilà ! C’est prêt pour être servi pour le dessert !

DSC01035

 

Et comment que c’était ?

Ce duo de chocolats est d’une douceur rêvée et le mot n’est pas trop fort. Le craquant de la pâte sucrée vient équilibrer l’onctuosité du caramel au beurre salé et du chocolat. Y a comme un goût de revenez-y moi je vous dis !

A très vite !

 


4 Commentaires » for T’es choco toi ? Ou t’es caramel ? Ben… suis les deux ! Tarte au chocolat et caramel beurre salé by Conticini
  1. Une véritable tuerie cette tarte !!!

  2. Grancitelli dit :

    Bonjour,

    Quelqu’un peut me dire pourquoi mon caramel est dur comme de la pierre?
    Je suis pourtant exactement tout ce qui est noté.
    Merci

  3. Staquet dit :

    Ma pâte après une ‘uot au frigo est devenue très dure et impossible à étaler
    Pourtant j’ai bien suivi la recette, vous avez un conseil?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

- Cook N'Tinem, une expérience culinaire sur-mesure, savoureuse et multi-sensorielle -