« Mais quand tu penses !!! Mais quand tu penses !!!! Il me prend pour une tarte ! »

 » Quand je pense quoi ??? »

« Quand tu penses qu’il a osé me sortir: on dirait que je serais un lapin rose et toi une licorne. Il se fout de ma gueule non ?! Nan mais quand tu penses !!!! »

« …. Comment te dire … »

« Non mais dis-le hein. Il se fout de moi, direct ! Après tout ce que j’ai fait pour lui. A bouffer des marshmallow trempés dans de la bière, à ululer de rire au bout de 5 Martinis en écoutant les Musclés (les Musclés … si vous nous écoutez … kiss kiss !) parce que Môssieur a du mal à se détacher de sa période X-Or et Compagnie, à accepter qu’il dorme en slip kangourou et tee-shirt « J’aime la dinde » … voilà qu’il me sort un espèce de fantasme à la con avec son lapin rose et sa licorne ! Tu vas voir où je vais la lui mettre la corne de la licorne. Dans le …. »

« Dans rien du tout tu vas la mettre la corne de la licorne. C’est péché de parler de licorne de cette façon. Tu m’aurais parlée de la carotte du lapin, je dis pas. Mais la licorne c’est quand même über class. Même Vanessa Paradis se balade en licorne pour les Césars. Un lapin rose ok c’est limite, c’est surfait, on pense de suite à Pan Pan le lapin qui fait Pan (toi aussi tu penses à çà n’est-ce pas ?). Naze quoi. »

Je me faisais la même réflexion sur le navet et la noix de coco. Et je vous arrête de suite ! Mon Astre ne m’a encore jamais sorti « On dirait que je suis le navet et toi la noix de coco » !

J’en reviens finalement toujours à la même chose. La cuisine a permis à ma culture gustative d’évoluer au fil des ans, des rencontres, des lectures. Ne faisaient pas partis de ma bibliothèque culinaire la figue, le fenouil par exemple. Maintenant, j’apprends à les apprécier et à les faire apprécier. Le navet et la noix de coco font également du groupe « Tu ne passeras pas mon palais ». J’exagère quand même (j’ai le droit d’exagérer) car la noix de coco je l’aime telle quelle. Brute de pomme, elle se fracasse sur ta tête et elle atterrit dans ton gosier. Quant au navet … à moins de le cuisiner à l’étouffée et juste glacé ensuite avec un soupçon de miel … bah les idées ne fusaient pas. Il a fallu qu’un soir je m’affale sur mon canapé à regarder la 2ème partie de l’émission Top Chouffe avec un reportage sur le Chef Alexandre Couillon à Noirmoutier (je VEUX aller manger dans son établissement !!) pour que la lumière arrive à mon cerveau. Et là, c’est festival dans la caboche de Cook N’Tinem ! Il a réussi à allier la noix de coco avec le navet, ouais m’sieur dame. Tout simplement, parce que oui c’est dans la simplicité que préfigure le génie, en élaborant une crème de coco aux navets. Le truc que tu te dis « Mais bien sûûûûr ! ». Il l’avait servi avec tout un assortiment de coquillages, Noirmoutier oblige. Pour le coup, j’ai pris le chemin opposé pour allier cette belle idée à une recette à moitié carnée et légumière.

J’avais envie de faire évoluer ma tarte printanière au caviar de Wagyu qui figurait déjà sur la carte Printemps / Eté de Cook N’Tinem. Et cette crème de coco aux navets m’a parue plus que pertinente pour twister cette tarte tant de par le jeu de textures que du goût qui viendrait équilibrer le goût si particulier de la viande de Wagyu.

Je vous présente donc: Tarte fine printanière, caviar de Wagyu

cuisinier-maison

Il vous faudra pour 4 personnes

200 grammes de farine (parce que oui, vous allez faire un truc de dingue, vous allez faire votre pâte à tarte)

50 grammes de parmesan fraîchement râpé

125 grammes de beurre

1 oeuf

1 barquette de caviar de Wagyu (alors… on se calme … si vous n’arrivez pas à en avoir vous n’allez pas rater votre vie. Un excellent Jambon Noir de Bigorre fera aussi très bien l’affaire)

20 cl de lait de coco

4 navets

2 petites salades de Trévise

1 petite courgette

100 grammes de fèves à écosser

5 radis roses

100 grammes de petits pois à écosser

_DSC0131-21

Et comment qu’on fait ?

Préparer les fonds de tarte

Dans un cul de poule, verser la farine et le parmesan. Ajouter le beurre coupé en dés et à température ambiante ainsi qu’une petite pincée de sel. Sabler du bout des doigts. Ajouter l’oeuf entier et amalgamer le tout afin de former une boule homogène. Filmer la boule et l’entreposer au frais pendant au moins 30 minutes.

Passé ce laps de temps, sortir la boule de pâte et la défilmer. Sur le plan de travail fariné, abaisser la pâte à l’aide d’un rouleau à pâtisserie sur 3 mm d’épaisseur. A l’aide d’un emporte pièce de diamètre 95 mm sortir 4 disques.

Préchauffer le four à 180°C.

Disposer les disques sur une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisée. Recouvrir d’une autre feuille de papier sulfurisée et d’une autre plaque. Mettre au four pendant 20 minutes, le temps que les disques cuisent et prennent une teinte dorée. Les sortir du four et les laisser refroidir sur une grille.

Préparer la crème de navets au lait de coco

Eplucher les navets. Les tailler en morceaux. Porter à frémissement le lait de coco et ajouter les morceaux de navets. Faire cuire à petits frémissements. Une fois les navets cuits, mixer le tout et passer l’appareil au chinois pour obtenir une crème lisse. Réserver au frais.

Les légumes

Blanchir les petits pois dans une eau bouillante salée. Au bout de 5 minutes, les égoutter et les rafraîchir à l’eau froide.

Faire de même avec les fèves et après les avoir égouttées, leur enlever leur petite peau.

Tailler la courgette en bandes fines. Les faire blanchir 30 secondes à l’eau bouillante salée. Les égoutter et les rafraîchir à l’eau froide.

Tailler les radis à la mandoline, finement.

Tailler la salade de Trévise finement dans les feuilles tendres.

Le dressage

Sur une assiette plate, disposer un disque de tarte.

Déposer une cuillère de crème de navets au lait de coco et l’étaler proprement sur le fond de tarte.

Ensuite, laisser libre court à votre créativité entre les petits légumes, l’effilochée de Caviar de Wagyu ou de jambon de Pays.

Terminer avec une vinaigrette faite d’huile d’olive et de vinaigre de cidre.

Servir de suite.

cuisinier-maison

Et comment que c’était ?

La crème de navets au lait de coco vaut toutes les licornes à mon sens. Vous aurez toutes les textures en bouche, de la mâche, du frais, du gras avec le jambon / caviar de Wagyu. Une recette complète en somme.

A très vite !

Un grand merci à Miguel Soares pour son Caviar de Wagyu

Crédit photos @sandrahygonnenc

 

 

 

Tags :

1 Commentaire » for Tarte fine printanière, caviar de Wagyu. Prends moi pour une tarte ….
  1. cath dit :

    évidemment, une fois de plus, tu nous fais baver ! et la bave de licorne, ça vaut une fortune … qui sait, je viens peut être d’avoir l’idée du siècle … Va falloir que je récupère la liste de tes lectrices !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

- Cook N'Tinem, une expérience culinaire sur-mesure, savoureuse et multi-sensorielle -